Le principe de la 3D consiste à faire 2 prises de vues légèrement différentes qui doivent correspondre à ce que voit chaque œil afin que le cerveau recréé l’illusion du relief. Or les appareils pour identités (1)

font naturellement 4 photos sous des angles différents (2).

Il suffit donc de récupérer un couple de photos, celui du haut ou celui du bas, que l’on montera sur un carton avec l’écartement voulu pour être visionné dans un stéréoscope. Il faut cependant veiller à intervertir la photo de gauche avec celle de droite (3+4),

puisque lors de la prise de vue, la photo de gauche a été prise avec l’objectif de droite.